• C'est souvent difficile...


    votre commentaire
  • DEVIATION

    Savoir prendre la bonne direction, ce n'est pas facile.

    Mais on y arrive...


    votre commentaire
  • Transformer sa vie de manière positive, c’est donc d’abord s’entourer de gens inspirants et positifs.

    La première chose à mettre en oeuvre est de fuir les gens négatifs, ceux qui démoralisent, critiquent, freinent, font peur, sapent.

    Ils sont nombreux à sévir sous des airs parfois pseudo bienveillants et à ramener tous nos élans vers une vie plus belle aux ras des pâquerettes.

    Comme le résume si bien l’auteur John Edward Tang, « Vous n’élèverez jamais les gens négatifs, par contre, ce sont eux qui vous abaisseront ». Si, si, si !

    Le nettoyage autour de soi va de pair avec celui à l’intérieur de soi car on reçoit ce qu’on rayonne, question de fréquence, question d’énergie, de vibration, d’attraction.


    2 commentaires
  • L’huile d’olive : anti-cholestérol et anti-âge
    Grâce à ses acides gras mono-insaturés et ses antioxydants (flavonoïdes, polyphénols, vitamine E), l’huile d’olive a bien mérité sa réputation de protectrice du système cardio-vasculaire et d’alliée contre le mauvais cholestérol. Elle s’illustre aussi dans le domaine de la beauté où ce sont ses acides gras qui prodiguent tout ce qu’il faut d’hydratation à notre peau et même nos cheveux. Elle est surtout un bouclier anti age efficace . Elle protège en effet la peau des agressions extérieures et favorise le ralentissement du vieillissement cutané.

    L’huile d’olive : un anti-douleur naturel
    Et si on zappait les anti-douleurs pour passer à l’huile d’olive ? Non ce n’est pas un fake, l’huile d’olive aurait bien des vertus antalgiques. L’huile d’olive contiendrait de l’ »oléocanthal « , un composant qui aurait la même action anti-inflammatoire que l’ibuprofène, médicament couramment utilisé pour soulager la douleur.

    Notez cependant que l’huile d’olive ne saurait être aussi efficace que son voisin l’ibuprofène : 50 g d’huile d’olive seraient nécessaires à apaiser un dixième de la douleur traitée par l’ibuprofène.

    L’huile d’olive : un bon anti-toux
    On connaissait les vertus apaisantes du miel pour la toux nocturne, du sirop de thym pour la toux sèche. Et bien l’huile d’olive a toute sa place dans la famille des recettes naturelles qui calment la touxSi on est sujette aux crises de toux surtout la nuit, on pense à prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive avant de se mettre au lit.

    L’huile d’olive, coupe-faim
    L’huile d’olive aiderait à combattre les petits creux. L’acide oléique, une substance contenue dans cette huile, diminue les sensations de faim et les grignotages intempestifs. Quand on se sent à deux doigts de craquer pour une sucrerie, l’huile d’olive serait plus forte que le thé ou la tisane pour contrôler ses pulsions.

    L’huile d’olive : un anti gueule de bois
    Pour parer les réveils difficiles après une nuit bien arrosée, on peut boire beaucoup d’eau et prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive. Cela devrait ralentir le passage de l’alcool dans le sang et jusqu’au foie (remède de grand mère non prouvé scientifiquement)

    Choisir l'huile d'olive

    • Privilégier les huiles dites «de première pression à froid». Elles sont extraites à l’ancienne. Les olives sont lentement écrasées sur une meule de pierre, avec leurs noyaux, de façon à éviter tout échauffement. La pâte obtenue est ensuite pressée dans des presses hydrauliques.
    • «Une huile “vierge extra” correspond à une qualité optimale». Elle doit satisfaire à une liste de critères chimiques (taux d’acidité, d’absorbance…) et organoleptiques (odeur, goût…). Les échantillons sont contrôlés par des laboratoires habilités et goûtés par des panels de dégustateurs. Une huile «vierge» est évaluée selon les mêmes critères, mais son taux d’acidité peut aller jusqu’à 2%. Elle concerne surtout des huiles vendues en grandes surfaces, souvent dans des bouteilles en plastique.
    • Choisir de préférence un huile produite dans une petite propriété (mention du nom et de l’adresse) et non de manière industrielle ( grands groupes misent  sur le meilleur rendement au détriment de la qualité – pulvérisations intensives, olives abîmées , etc
    • Plus le taux d’acidité de l’huile est bas, plus on va se trouver avec une huile de niveau supérieur (moins d’altération dans le temps). Ce taux d’acidité est rarement mentionné mais produits exclusifs sont mieux lotis.
    • une huile qui a été filtrée se conservera aussi plus longtemps sans s’abîmer.
    • Une huile avec un certificat bio est toujours garant de contrôle et de qualité.
    • Une bouteille de couleur foncée est nettement à privilégier au détriment d’un flacon transparent qui laisse passer les UV qui vont altérer le produit ( temps d’exposition important en magasin et ensuite, à la maison).

    Source Top Santé


    votre commentaire